LES SNOWFLAKES Vs LES BOOMERS

Qui ne connaît pas la génération des « Millennials » ou la Gen Y, née entre le début des années 80 à la fin des années 90 et sa petite sœur la Gen Z arrivée dans le monde des adultes à la fin des années 90 aux années 2000 ?!

Depuis 2019, la première utilise dans son jargon un slogan catapulte « Ok Boomer ! » avec une arrogance et une condescendance non dissimulées sur le ring intergénérationnel avec les personnes nées entre 1945 et 1965. Slogan sarcastique devenu un « mème Internet » ou contenu viral. Le grand écart pour englober deux générations à la fois soit les personnes, âgées entre 75 ans et 55 ans ! Une façon sûre de n’omettre ni les « baby-boomers » (nés entre 1945 et 1965) ni les Boomers ou génération X (nés entre 1965 et 1980).

OK BOOMER !

A 50 ans toutes les audaces sont permises !

Loin d’être déconnectés du monde actuel, en sus d’investissement associatif, social et écologique, bon nombre de seniors restructurent leur vie, brisent les codes du vieillissement par la pratique d’un sport, devenu depuis plusieurs années un défi face à la mollesse physique et intellectuelle, dont les gratifie les plus jeunes. Aussi, un « Ok Boomer ! » asséné en guise de fin de non-recevoir  « Cause toujours mon vieux, tu es trop vieux pour me comprendre ! » surprend dans ce prétendu nouveau monde pétri de remakes. Des pensées recyclées des écologistes de la génération hippy aux opus et samplings des générations passées, relookées à la sauce  pop urbaine ou slam. Avancer un tel argument revient à démontrer une incapacité à comprendre ou peut-être même à s’exprimer.
Manque de vocabulaire, de culture ou d’argumentation ? Je me pose la question !


VOUS AVEZ DIT «DIGITAL NATIVES» ?

Ayant grandi pendant le développement accéléré des nouvelles technologies, on pourrait s’attendre des millennials à rencontrer des génies de l’informatique. A l’ère de l’information et de la connaissance, force est de constater que le langage ou la maîtrise du web n’est ni une tendance ni une généralité pour les Gen Y !!!
En tant que journaliste, les outils informatiques, les logiciels, le numérique… ainsi que surfer sur la Toile sont surtout un PLAISIR pour moi, que d’obscures obligations et bon nombre de Boomers travaillent dans un domaine digitalisé et dématérialisé.  Par contre, je reconnais être complètement déstabilisée face à un conseiller en vente Gen Z aux prises avec son ordinateur, perdu dans les méandres de « L’ESPACE INTERGALACTIQUE DU NET » et qui se retrouve vexé lorsqu’un ou une Boomer BIEN DANS SON NUMÉRIQUE, dont la patience après X minutes finit par s’effilocher pour obtenir une réponse simple quant à la compatibilité d’un appareil avec un autre, reprend la gâche ou plutôt la souris en main pour obtenir l’info sacrée. A décharge du jeune millennial, il est vrai qu’il ne s’agit pas de jeux vidéo !


C’EST LA MACHINE QUI LE DIT !

Et quelle déconvenue que d’être obligée d’expliquer avec doigté afin qu’il ne se vexe surtout pas, à un jeune hôte de caisse d’une vingtaine d’années, que si la réduction bien que mentionnée sur un produit ne s’affiche pas en caisse, cela n’est en fait dû qu’à une mauvaise saisie de données lors de la mise à jour tarifaire ! Détenteur du savoir unique, sa réponse tombe avec un ton magistral et péremptoire: « C’est la machine qui le dit ! » Vous êtes alors partagé entre la perplexité, l’envie de rire ou la compassion face à une attitude aussi grotesque!
Hélas, le BON SENS n’est pas inné et ne s’acquiert qu’avec l’EXPÉRIENCE, de fait rattachée à l’ÂGE, l’essence même du Boomer, cloué au pilori !


« VOUS ÊTES LE RÉSULTAT DE 200 000 ANS D’ÉVOLUTION « 

La meilleure des réponses au slogan « OK Boomer ! » que j’affectionne tout particulièrement est celle du magazine Newsweek (dans son édition du 13 mars 2020) «Vous êtes le résultat de 200 000 ans d’évolution !»
et je rajouterai « Et non pas le fruit d’un algorithme ».


Crédits

Texte et photos Ghislaine FÉREC

Toute reproduction intégrale ou partielle de cet article (textes et illustrations) est expressément interdite sans l’autorisation préalable et écrite de son auteure. Contact: ghislaine@opus-anima.fr