LE RETOUR DES SALTIMBANQUES

Un tantinet farfelus, espiègles et farceurs, tout droit sortis de leur village du fin fond de la Laponie, trois lutins du père Noël (LES DÉAMBULLES D’H2O) ont soudainement surgi sur la Place au Beurre et fait pétiller les rêves des enfants par des éclats de bulles magiques, délicieusement  malicieuses.  Chapeau et  grandes oreilles pointus,  d’humeur taquine, perchés sur des échasses pour qu’on les repère, ils ont rempli sans faille leur mission très spéciale : celle de surprendre, divertir et amuser. Leurs acolytes, des clocheteurs ou ménestrels ambulants, ont eux aussi occupé l’espace en musique par une animation de rue médiévale dans un tourbillon de flammes et la polyphonie familière des cloches, rythmant le temps et la vie quotidienne des habitants en les invitant au réveil (LES K’VALKADONGS). Un cérémonial sonore et un uppercut visuel illustré d’un faiseur de feu.  Un dialogue de bulles humoristiques et de cloches énergiques pour un remède anti-morosité !

HISTOIRE DE BULLES

Qui eut cru que trois lutins auraient le pouvoir surnaturel de captiver l’imaginaire enfantin des petits comme des grands, en les faisant pénétrer et explorer le pays des légendes, de se laisser captiver par les pensées magiques en flottant dans le monde des bulles ?  A votre tour d’évoluer au rythme des facéties des trois lutins et de devenir complices de leurs farces !

* Photo en haut à gauche: Oreilles et bonnet pointus, les lutins D’H2O ont envahi la Place au Beurre, pour des jeux complices avec le public.
* Photo en haut à droite: Sous une pluie de bulles multicolores, les enfants ont volontiers échangé avec nos sympathiques compères.
* Photo en bas à gauche: Farandole de bulles fabuleuses, de sourires entendus et de regards enchantés.
* Photo en bas à droite: Lutins ou géants ?

FEU ET CLOCHES DE NOËL

Scène funambulesque et ambiance drolatique plantée dans un paysage sonore et enflammé avec six personnages cocasses et dynamiques, qui ont conquis la foule par un rite profane et cérémonial au gré du Feu et des Cloches. Au timbre de cloches carrées et du feu, source de chaleur et de lumière, ils ont non seulement vitalisé le décor médiéval de la place au Beurre mais aussi l’assistance.


* Photo en haut à gauche: Arrivée tonitruante des K’valkadongs.
* Photo en haut à droite: Sous le regard ébahi des spectateurs.
* Photo en bas à gauche: La mission sacrée des cloches, l’éveil de la population !
* Photo en bas à droite: Le faiseur de feu entre en scène.

* Photo en haut à gauche: Tous de blanc et de marron vêtus, grimés et décorés de clochettes, les K’valkadongs font le show.
* Photo en haut à droite: Et pour changer, au son des clochettes cette fois !
* Photo en bas à gauche: Le faiseur de Feu, histoire d’allumer nos passions et éveiller notre curiosité.
* Photo en bas à droite: Dans l’euphorie de l’instant.

* Photo en haut à gauche: Jeu de scène et mimiques cocasses.
* Photo en haut à droite: Dans la joie et la bonne humeur.
* Photo en bas à gauche: Le Feu, symbole de chaleur et de lumière.
* Photo en bas à droite: Le maître de séance clôture le spectacle avant de poursuivre la déambulation des K’valkadongs.

Crédits

Texte et photos Ghislaine FÉREC

Toute reproduction intégrale ou partielle de cet article (textes et illustrations) est expressément interdite sans l’autorisation préalable et écrite de son auteur. Contact: ghislaine@opus-anima.fr