COULEURS STREET ART

Au détour des rues de Pointe à Pitre, dans les terrains vagues, les friches industrielles, posés sur les façades d’immeubles… des graphs insolites aux codes multiples apposés sur les murs des espaces urbains s’imposent et interpellent les passants, version symphonie explosive de couleurs brutes. Plongez-vous dans l’univers des grapheurs et découvrez une Galerie d’Art hors normes à ciel ouvert en mode Street Art. La chromothérapie du promeneur par excellence!

Terrain vague

Au gré de nos ballades version STREET ART TOUR à travers les dédales de la ville, impossible d’occulter l’ART DE LA RUE guadeloupéen sur les murs des terrains vagues de Pointe à Pitre! Sur fond de toile pierreux, ils se sont mués en espaces d’expressions ou salles de musées plein-air pour des œuvres artistiques et expressions plastiques libres et audacieuses.


Au détour d’une rue

Partez à la découverte de ces uppercuts visuels en mode graphs et graffitis, une nouvelle façon de prendre la parole pour mettre en exergue des légendes du Jazz, la beauté de la Femme et des instants de vie. Leur côté éphémère n’en augmente que de plus leur valeur!


Recyclage industriel

Ayez l’œil inquisiteur en vous infiltrant dans des sites incongrus, marginalisés où les grapheurs exercent leur créativité à coup de bombe aérosol pour des représentations insolites, percutantes et pertinentes. Telle la représentation de MOKSA, symbole de la Pureté et de la Perfection, où l’artiste joue délicieusement de cette ambiguïté dans un espace synonyme de pollution visuelle.


Jeu de cache-cache avec la nature

Découvrez l’ambiance surnaturelle de ces fresques murales complices avec la végétation urbaine environnante, pour des clins d’œil malins et inquisiteurs. Un jeu subtil de cache-cache pour mieux se dévoiler où la nature reprend inéluctablement ses droits!


Street danse sur façade

Découvrez les rythmes effrénés du Gwoka, du Hip-Hop et la mouvance de la danse classique au travers de fresques murales gigantesques sur des façades d’immeubles, aux abords du Memorial Acte. Un cocktail authentique culturel sur vitaminé à souhait!


Douceur du cocon familial

Un tour d’horizon au travers des graphs et fresques murales, quant à l’importance de la maternité au cœur de la culture créole dans le tissu familial guadeloupéen. Découvrez ce graffitour inhabituel, de la représentation de la tendresse maternelle, en passant par la cellule familiale au regard pur et innocent de l’enfant.


Le mur des champions

Une nouvelle vie pour ces murs, qui content désormais un résumé des élites guadeloupéennes dans le patrimoine sportif national. Une combinaison de couleurs flashy et audacieuses pour une œuvre lumineuse pour égayer la grisaille du béton!


L’Eternel Féminin

Féminité, sensualité et séduction pour ces représentations féminines envoûtantes et  magnétiques, à la saveur glamour pour certaines ou mélodie contemporaine pour d’autres. Des Street Artists qui révèlent la beauté suprême et l’âme de la Femme à coups de bombe. Pour le plaisir des yeux, découvrez sans attendre quelques-unes de leurs œuvres.


L’humour star

Les « Street Artists », génies de l’insolite, oxygènent leur créativité artistique par des œuvres « énergétiques », des condensés d’humour et d’ironie sur toute sorte de support (mur béton, tôle, camion..) sans omettre l’autodérision. Savourez cette autre dimension de l’Art des rues en mode léger et impertinant.


Présence masculine

A l’instar des fresques murales sur le féminin, le Street Art guadeloupéen fait la place belle à l’homme, sous forme de la force, de la sagesse, de la révolte…  Découvrez la Guadeloupe au travers de ces visages porteurs d’histoire, façon puzzle, dispersés au gré des rues et des coins les plus inattendus.


Traditions

Une particularité du Street Art en Guadeloupe est la représentation de multiples  scènes de vie traditionnelle des habitants de l’île papillon, présenté comme un  recueil sur le patrimoine culturel, la mémoire du peuple guadeloupéen.


Crédits

Texte et photos Ghislaine FÉREC

Toute reproduction intégrale ou partielle de cet article (textes et illustrations) est expressément interdite sans l’autorisation préalable et écrite de son auteur. Contact: ghislaine@opus-anima.fr